top of page
047141_038.jpg

DE TREVILLE : Fortune est irréprochable


Lauréat pour ses débuts du Prix de Belleville (Inédits), à Longchamp, Fortune (De Treville) a découvert la PSF de Chantilly avec brio, en s’offrant le Prix de Troissy (Classe2). Pour sa deuxième sortie publique, l’élève et représentant de Rashit Shaykhutdinov a montré de beaux progrès, même s’il semble encore un petit peu immature. Derrière les stalles de départ, Fortune a d’ailleurs causé quelques difficultés à son jockey, Stéphane Pasquier. Mais en course, le pensionnaire de Fabrice Chappet a su se faire pardonner. Héritant du numéro huit dans les stalles de départ, Fortune est venu tranquillement prendre la tête de l’épreuve, menant à son rythme, les oreilles bien pointées. À la sortie du dernier tournant, Stéphane Pasquier a décidé de lancer la course et, une fois bien équilibré, Fortune a pu accélérer et se détacher des autres poulains avec facilité. Il s’impose de deux longueurs devant O’Ssitot (Olympic Glory), lequel confirme ses bons débuts dans un Maiden à Cholet. Ce dernier a dû lutter avec Prince de Paname (Pedro the Great), qui échoue d’un nez à la troisième place, après avoir été brillant une bonne partie du parcours.


Un bon 3 ans pour 2023 Après cette victoire, Stéphane Pasquier a eu ces mots: « Les impressions sont bonnes. En premier lieu à Longchamp, Fortune avait gagné en terrain très souple et aujourd’hui ce n’était pas les mêmes conditions. Il avait plutôt bien accéléré tout en montrant de l’immaturité, comme aujourd’hui. Derrière les stalles de départ, il avait un petit peu peur de tout. Il a besoin d’apprendre! Mais, dans la ligne droite, il a bien accéléré. Même si je ne suis pas allé très vite, il fallait quand même faire un effort jusqu’au bout. C’est un poulain qui a un bel avenir devant lui, il l’a montré le matin et l’après-midi... Il fera un bon 3 ans !»

Un neveu de Best Name Élevé par son propriétaire, Fortune est un fils de l’étalon De Treville (Oasis Dream), stationné à Sumbe, qui fait parler de lui malgré une production numériquement réduite. Sa mère, February Sun (Monsun), a remporté deux courses parisiennes sur 2.400m avant de gagner le Mercedes-Benz Stuten-Preis von Baden (Gr3, 3ans, 2.200m) sous les couleurs de Rashit Shaykhutdinov. February Sun est aussi la mère de Sunny Dream (Oasis Dream), lauréate à 3ans du Prix des Sentiers Denecourt (Inédits, 2.200m), en débutant à Fontainebleau, et également de Furous (Oasis Dream), gagnant de trois courses de 1.400 à 1.900m en Allemagne. Au haras, February Sun a un foal par Shalaa (Invincible Spirit) et, en 2022, elle a de nouveau été saillie par De Tréville.La deuxième mère, Flawly (Old Vic), avait pris la deuxième place du Garden City Breeders’ Cup Handicap (Gr1) et du Prix de Royaumont (Gr3), entre autres. Elle a produit trois black types dont Best Name (King’s Best), gagnant du Prix du Prince d’Orange (Gr3) mais aussi deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1).

Comments


bottom of page