top of page
047141_038.jpg

Sumbe met les petits plats dans les grands


Dimanche, les neuf courses de la réunion de Deauville seront aux couleurs de Sumbe, l’entité hippique de Nurlan Bizakov. Jeudi matin, il nous a confié : « C’est la première fois que je sponsorise une journée de courses. Cette expérience inaugurale sera très intéressante. France Galop nous conseille, nous guide. Mais en 2024, grâce à l’expérience acquise, nous ferons, je l’espère, quelque chose de mieux encore. Un événement vraiment à part. » Il faut dire que cette réunion a vraiment de l’allure avec en particulier quatre Groupes : le Sumbe Prix Morny (Gr1), le Sumbe Prix Jean Romanet (Gr1), le Sumbe Prix Kergorlay (Gr2) et le Sumbe – Prix Alec Head – Prix La Nonette (Gr2). L’équipe de Nurlan Bizakov a abondamment communiqué sur les réseaux sociaux : « C’est Mathieu [Le Forestier, ndlr] qui a réalisé cette campagne ! » Du point de vue de la couverture médiatique, ce dimanche est idéal, avec toute la presse hippique française et internationale sur site : « Avec la vente Arqana en arrière-plan, cela fait vraiment sens. À cette période, Deauville rassemble des professionnels venus de l’Europe entière, mais aussi des États-Unis, d’Asie, d’Australie… Nous aurons aussi la joie d’accueillir madame l’ambassadrice du Kazakhstan en France, Goulsara Arystankoulova. » Mathieu Le Forestier précise : « Nous avons la confirmation de la présence de l’entourage des gagnants des Derby français, anglais, irlandais et américains. Ne manque à l’appel que celui du Derby allemand, mais Lars Baumgarten est retenu en Allemagne par des partants. Peut-être aurons-nous l’entourage des lauréats de ces cinq Derby en 2024 ! »

Nurlan Bizakov : « Golden Horde, Mishriff et Belbek ont tout pour réussir au haras en France »


Le gagnant de Gr1 Golden Horde (Lethal Force) fut le premier coup d'éclat en matière d'étalonnage de Sumbe. Le jeune sire est représenté par sa première génération de yearlings en 2023 et Nurlan Bizakov analyse : « Je suis vraiment enchanté des premiers Golden Horde. J'ai vu un certain nombre de foals et de yearlings : je dois dire qu'il signe vraiment sa descendance. Ils sont tous puissants, avec une arrière-main forte, beaucoup d'os… Encore ce matin, au haras, alors que j'étais en train d'inspecter mes yearlings, j'ai pu le constater : on reconnaît facilement sa production. Le marché se fera sa propre opinion. Mais j'ai de grands espoirs pour l'année prochaine, car c'est en 2024 que l'on verra ses premiers 2 ans en piste, en France, en Grande-Bretagne et certainement aussi en Irlande. »


Tout va bien pour Mishriff

Un problème de santé a décalé d'un an la première saison de monte du champion Mishriff (Make Believe). Nurlan Bizakov explique : « Le cheval est en pleine forme. est totalement guéri et s'exerce sur le tapis roulant pour être en parfaite condition physique en vue des saillies 2024. En 2023, il n'aurait pas été prêt à temps pour saillir un nombre de juments significatif. D'où la décision de reporter d'un an ses premières saillies. Au quotidien, Mishriff a désormais la même routine que Golden Horde. Le cheval a encore progressé et en décembre, il sera splendide, avec un vrai physique d'étalon. Ce que Mishriff a réalisé dans sa carrière sort vraiment de l'ordinaire. Il faut un compétiteur hors norme pour gagner de grandes courses dans des conditions aussi différentes. Et pour être tout à fait honnête, le temps a joué en notre faveur : si le cheval avait été envoyé au haras suite à sa victoire de six longueurs dans les Juddmonte International (Gr1), nous n'aurions pas eu les moyens de l'avoir chez nous. Sa valeur était alors astronomique. » Plus que jamais, la solidité, la santé et le fait d'avoir des courants de sang différents sont des atouts précieux pour un étalon. Autant d'éléments qui plaident en faveur de Mishriff.

(...)


Comments


bottom of page